• Saison 3 - Épisode 4 - Les ellipses sont les incohérences scénaristiques de la prévisibilité

    Le spectre (celui des examens) se rapprochait et je ne savais rien du spectre (celui des endormorphismes). La géographie la mieux maîtrisée était celle des rues entre les bars (et bien sûr entre les bars et le foyer, voire de ce dernier à l'université, mais cela est bien moins représentatif). J'étais loin de me douter que cette compétence allait me servir, peu de temps plus tard.

    C'est ainsi que je décrochai un stage probable, utilisant à la fois mathématiques et urbanisme. Mais tous les problèmes n'étaient pas réglés : la fin du monde connu et le partiel d'Informatique Théorique approchaient conjointement.

    C'est ainsi, que le 21 décembre 2012 du calendrier grégorien, je me retrouvai à une soirée cuir moustache avec un marteau. J'avais ce dernier en raison des chapeaux, précisément, mais il ne m'empêcha pas de jouir, et le mot est bien choisi, de la chère présente. Le lendemain, j'appris que, suppôt du Gouvernement et de ses emplois avenir à venir (puisque la loi n'est toujours pas votée), j'irais travailler au collège que nous nommerons désormais le Fou de Bassens, bien qu'il ne soit qu'en face.

    Dès lors, je rentrai, fier et grandi, au domicile maternel, et révisai. Fort heureusement, je ne passais pas mes vacances qu'à ça...

    « Brève de conteurSaison 3 - Épisode 5 - Si sottises... (l'âme tranchante) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :